Prophéties pour 2018 Michael Löwy 2017-04-27T23:49:47+00:00

Michael Löwy

SURR-PROPHETIES DE 2018

Janvier: Grave crise politique. Le Président de la République, atteint d’une dysfonction intestinale, démissionne, suivi de son cabinet.

Février: Sérieuse épidémie sociale d’anarcho-syndicalisme : personne ne veut être candidat aux élections présidentielles. L’intérêt de la population se tourne uniquement vers les érections législascives.

Mars: Vacance du pouvoir. Le patronat et les banquiers sont inquiets et décident de convoquer le Congrès.

Avril: Le Congrès National, avec l’accord du Conseil Constitutionnel et des Forces Armées, a décidé de célébrer, avec un peu de retard, le bicentenaire de la Restauration, en restaurant la monarchie absolue. Sa Majesté Louis XIX (Capet de son nom de famille) a assumé tous les pouvoirs. Le couronnement de Sa Majesté a eu lieu à l’Eglise de Notre Dame, en présence du clergé, des corps constitués et des ambassadeurs étrangers.

Mai: Suivant l’adage, “en mai fait ce qu’il te plaît”, le Roi décide d’octroyer à ces sujets une Charte des Droits, qui restreint de forme draconienne les libertés individuelles et collectives.

Juin: Pour envoyer à la société française un signal fort Louis XIX décide la reconstruction, à l’identique, de la forteresse de la Bastille, sur la place du même nom. Grâce à une imprimante 3D, le travail est fait en quelques semaines. Par une Lettre de Cachet, sa Majesté a ordonné l’emprisonnement, dans la forteresse rétablie, du Marquis de Sade et du Major de l’Immensité. Ces deux individus étant absents de leur domicile, la police royale a dû se rabattre sur d’autres personnages dangereux pour la société : l’artiste Elise Aru, le poète Claude Cauët, le peintre Guy Girard , le cinéaste Michel Zimbacca et leurs amis de la Société de l’Escalier: tous furent embastillés sans autre forme de procès.

Juillet: L’année aurait pu se dérouler dans le calme et la tranquillité, si les personnages ci-dessus mentionnés ne s’étaient pas mis en tête d’ameuter la foule par des cris et des chansons, depuis les hautes fenêtres de la Bastille. C’est ainsi que, le 14 Juillet 2016, une foule plébéienne enragée a pris la forteresse d’assaut, libérant tous les prisonniers .

Août: Peu disposée à s’arrêter à mi-chemin, , la plèbe renverse la monarchie. Le Roi n’a dû son salut que par la fuite dans un des paradis fiscaux des Iles Bahamas.

Septembre: Grace à un solide alliance des sans-culottes avec les sans-chemises et les sans-soutiens-gorges (Delacroix, La Liberté guidant le peuple) les insurgés n’ont pas tardé à proclamer la révolution en permanence.

Octobre: Selon l’adage populaire “en octobre fait ce qu’il te plaît”, la plèbe décide de confisquer le capital, casser l’Etat et disperser l’Armée.

Novembre: Tous ensemble, on établit une République Universelle, égalitaire, libertaire et sans frontières.

Décembre: Pour célébrer l’événement, la comète Halley passe sur les cieux de Paris, bien avant la date prévue (28 juillet 2061)